Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale Publié le 6 Mars 2019)  Ce 6 mars 2019, les agents pénitentiaires de Borgu ont entamé un mouvement de protestation suite à une agression terroriste survenue dans un établissement de l’hexagone.

Les parloirs des détenus insulaires pourraient être affectés au cours des jours à venir. Le Centre Pénitentiaire de Borgu avait lui-même été le théâtre d’une agression de type islamiste il y a un an.

A cette pénible situation , un seul responsable, un seul coupable : l’état français et son appareil judiciaire qui refusent le rapprochement des prisonniers politiques corses tout en permettant l’incarcération sur l’île de radicaux islamistes, avec tous les risques que cette politique ubuesque comporte, tant pour les détenus que pour le personnel.

Les patriotes corses en général et particulièrement les prisonniers politiques n’ont en aucune manière à être assimilés aux terroristes islamistes.

Les familles des détenus de Borgu n’ont pas à payer le prix des errements de Paris.

Sulidarità demande au personnel mobilisé de ne pas les pénaliser et de ne pas empêcher le bon déroulement des visites.

Libertà per i patriotti ! #AMNISTIA

Associu Sulidarità