Produit CORSU E RIBELLU

X

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – Ce n’était pas la Concorde vendredi soir au palais des congrès d’Ajaccio, mais Nicolas Sarkozy s’est quand même taillé une belle part de succès, de ses partisans en tout cas.

On attendait beaucoup de cette visite car d’aucuns avaient pressenti que des annonces fortes relatives à la Corse seraient faites par le président-candidat. L’annonce la plus attendue était bien sûr celle concernant les centrales électriques de Corse, mais il y en a eu d’autres, comme celle portant sur la création d’un CDI saisonnier, une autre sur la prolongation des arrêtés Miot, ou encore celle évoquant une réorientation des fonds du PEI et un abondement de ceux-ci d’un montant de 400 millions d’euros.

Il y a eu également l’allusion faite à cette fameuse porte qui ne serait pas totalement fermée, mais qui ne pourrait être ouverte que par les Corses eux-mêmes : nous parlons bien entendu du débat institutionnel. Satisfaction donc dans le camp libéral, et ce d’autant plus que dans le camp opposé, rien de réellement concret et précis n’a été annoncé par les autres candidats.

Ecoutez Ange Santini.

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :