Produit CORSU E RIBELLU

X

«Il m’a traité de sale corse. Je condamne ce qu’il s’est passé», note Cavalli. Le joueur espère que les instances ainsi que des organismes comme la LICRA prendront position. «Ils l’ont fait par rapport aux Corses quant il y a eu de mauvaises choses et c’était bien.Il faut qu’ils le fassent dans l’autre sens pour Chedjou».

Le match Lille-Ajaccio dimanche, comptant pour la 32ème journée de la L1 et remporté par l’équipe nordiste (4-1), a donné lieu à un vif accrochage entre le défenseur de Lille Aurélien Chedjou et le milieu d’Ajaccio Johan Cavalli.

«Ce n’est pas normal et je fais confiance à Johan. Il faut réagir sur ça. On ne doit pas entendre ça sur des terrains», ajoute son capitaine, Jean-Baptiste Pierazzi. Côté lillois, Rio Mavuba a pris la défense de son partenaire : «Connaissant Aurélien, ça m’étonnerait qu’il ait dit ça. Mais Cavalli est l’un des premiers à chauffer sur les terrains».

Le Lillois a immédiatement démenti dans l’Intégrale Foot sur RMC.  « C’est du grand n’importe quoi. Moi, ça me fait sourire. J’ai dit sale con et pas sale Corse.

Dans la soirée, la Ligue de football professionnel (LFP) a annoncé dans un communiqué qu’elle avait « ouvert une enquête afin de faire au plus vite la lumière sur cette affaire ».