Produits RIBELLI
X

(Unità Naziunale – 10 février 2018 – 19h00) Dans un communiqué publié aujourd’hui, le maire de Bastia, Pierre Savelli regrette le refus du Président Macron de s’entretenir à l’Hôtel de Ville avec le Maire et l’ensemble des élus.

Voici son communiqué : 

Le déplacement en Corse d’Emmanuel Macron a suscité pour la majorité municipale Bastiaise une véritable déception, au regard des engagements que nous étions en droit d’attendre, pour la première visite officielle en Corse du président de la République.

Je m’associe à la position exprimée par le Président du Conseil Exécutif sur l’absence d’une réelle avancée institutionnelle pour notre île, nécessaire à la prise en compte des problématiques quotidiennes des corses, démontrant le refus de l’État de prendre acte du résultat démocratique de décembre 2017 et ignorant ainsi la volonté du peuple corse.

Je tiens également à revenir sur le manque de considération envers la population Bastiaise par le refus du président de la République, malgré nos demandes réitérées, de s’entretenir à l’Hôtel de ville avec le Maire et l’ensemble des élus. Cette rencontre est normalement incontournable pour tout chef d’État qui se déplace dans une ville, comme il l’a rappelé lui-même lors de sa visite en mairie d’Ajaccio. Elle ne peut en aucune façon être remplacée par un « déjeuner républicain » en Préfecture. 

Ce temps précieux qui nous a été refusé nous a ainsi empêché d’évoquer avec le Président Macron les nombreux projets municipaux pour lesquels le concours de l’État est important, voire incontournable, car relevant tout simplement de son rôle en matière de solidarité nationale comme pour tous les territoires. Il a donc privé les Bastiais, à travers leur représentation élue, d’échanger sur les problématiques du quotidien. Nous le regrettons pour chacun d’entre vous, qui se sent légitimement déçu d’avoir été privé de ces échanges démocratiques.

Si les quelques annonces malheureusement non chiffrées, notamment sur la 2e tranche de modernisation de l’hôpital de Bastia peuvent être encourageantes car nécessaires, pour l’heure le compte n’y est pas.

Aussi, nous ne pouvons que constater que de façon plus générale, le déplacement de deux jours du Président Macron n’a pas été à la hauteur des enjeux que les Corses ont choisi d’hisser en priorité lors des derniers scrutins électoraux, territoriaux, législatifs comme municipaux.

Néanmoins, convaincus que seul le dialogue permettra de faire avancer Bastia et la Corse, nous continuerons à travailler; nous, élus Bastiais, sommes des élus responsables qui ont comme axe principal l’émancipation et la réussite de notre île et de son peuple. Cet axe est le seul possible pour la Corse. L’ouverture aux autres est ancrée dans notre mode de vie, dans notre culture. Nous n’avons donc pas besoin qu’elle nous soit suggérée.

Nous sommes donc aujourd’hui plus que jamais résolus à continuer notre travail, au service des Bastiais et des Corses, selon la méthode que nous privilégions : la démocratie, le dialogue et la détermination.

PIERRE SAVELLI / MAJORITE MUNICIPALE


Revue de presse

(Corse Net Infos) (France 3 Corse)

Produits Ribellu