X

Le principal témoin oculaire de l’assassinat du préfet de Corse Claude Erignac en 1998 à Ajaccio a déclaré mardi qu’il ne reconnaissait pas en Yvan Colonna l’homme qu’il avait vu tirer trois balles sur la victime. Cette déposition de Joseph Colombani devant la cour d’assises de Paris confirme celles des deux premiers procès d’Yvan Colonna en 2007 et 2009, au terme desquels il avait été à chaque fois condamné à la réclusion à perpétuité. Prié de faire face à l’accusé pour se prononcer, le témoin s’est tourné et a dit : « Je n’ai pas l’impression de voir celui qui a tiré ce soir-là. Si j’avais eu devant moi l’assassin de Claude Erignac, je l’aurais ressenti. »

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)