Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale Publié le 15 février 2019) Core In Fronte apporte son soutien aux marins STC de La Méridionale, qui retardent symboliquement, depuis hier soir, l’appareillage de leurs navires d’une heure.

Leur inquiétude est légitime suite à des informations, diffusées par le journal Le Marin, qui indiquent que la compagnie n’est autorisée à négocier, avec l’Office des transports, que sur 3 lignes, Bastia, L’Isula et Porti Vechju.

La non attribution éventuelle d’une ligne principale de service public ou un cantonnement de la compagnie sur des seules lignes secondaires déficitaires, déjà fortement concurrencées, ne manquerait pas de créer une situation économique difficile pour La Méridionale. 

Cela entraînerait un risque évident de casse sociale à moyen voire court terme.

La Corse ne peut se permettre un nouveau monopole sur ses lignes maritimes, au profit de la seule Corsica Linea, susceptible d’ouvrir des visées spéculatives.

Core In Fronte rappelle à l’opinion publique que le consortium de Corsica Linea est déjà son propre transporteur pour ses remorques, ne laissant que des miettes à La Méridionale, et ses dirigeants n’ont jamais fait mystère de leur volonté d’absorber La Méridionale, à l’image de leur offre surréaliste de rachat, l’an dernier, alors même que la compagnie n’etait pas à vendre.

Seule une véritable compagnie maritime publique régionale, sur toutes les lignes, permettra à la Corse de maîtriser ses transports maritimes.

CORE IN FRONTE

15 février 2019



Les personnels STC de La Méridionale sont en colère. Ils craignent que les discussions encore en cours au sujet de la délégation de service public maritime de la Corse pour 2019-2020, ne mènent à une perte des lignes desservant les ports d’Ajaccio et de Porto-Vecchio et ne débouchent sur des suppressions d’emplois

Le syndicat a demandé un conseil d’entreprise extraordinaire. En attendant, il organisera chaque soir un retard à l’appareillage des trois navires pendant 55 minutes.

Le STC estime que la direction de la compagnie n’a pas déposé des offres permettant de conserver un des ports principaux que sont Bastia ou Ajaccio.



Revue de presse

(Fr3Corse)