X

L’audition lundi du médecin légiste de l’affaire Erignac et d’un expert en balistique cité par la défense d’Yvan Colonna n’ont pas permis de tirer de conclusion probante sur la taille du tireur, les avocats du berger de Cargèse y voyant le signe qu’une reconstitution est « indispensable ».

Lors du dernier procès, en 2009, la défense d’Yvan Colonna avait fait citer un spécialiste en balistique dont les qualifications avaient été contestées par les parties civiles et le parquet général.

Le médecin légiste, Aurèle Mannarini, avait affirmé que le tireur qui a abattu Claude Erignac de trois balles dans la nuque, le 6 février 1998 à Ajaccio, mesurait « au minimum 1,85 mètre », une taille comparable à celle du préfet. Cette thèse mettait hors de cause Yvan Colonna, 1,72 m.

Cette fois, l’expert balisticien a été beaucoup moins catégorique. Jean-Claude Schlinger, qui n’a pas participé à l’enquête mais a basé son étude sur les éléments du dossier, a conclu à plusieurs hypothèses concernant les trois tirs, chacune variant en fonction de la distance de tir retenue.

Source et suite de l’article : http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/societe/20110509.AFP0967/proces-colonna-pas-de-conclusion-probante-sur-la-taille-du-tireur.html

 

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)