Breaking News

#Corse – Conférence de presse de l’Associu di i Parenti Corsi à Bastia « 

(Unità Naziunale Publié le 14 février 2019) L’APC tenait une conférence de presse à Bastia aujourd’hui 14 février à 16h30, après le Conseil départemental de l’Éducation nationale de Haute Corse qui a eu lieu à la préfecture de Bastia à 14h30. 


Conférence de presse APC Bastia CDEN 14/02/2019

Lingua Corsa

L’actualité récente a mis en exergue des inquiétudes légitimes de la part de l’Exécutif de la Corse eu égard la réforme du bac pour l’avenir de la langue corse. Nous avons déjà, depuis des années, mis en garde sur les impacts répétés des différentes réformes de l’éducation nationale sur l’enseignement des premier et second degrés en LCC. Ces réformes ne prennent nullement en compte le paramètre des langues régionales et encore moins le niveau de l’enseignement bilingue en Corse. Pour ne pas faire face à ces déstabilisations, volontaires ou pas, de l’enseignement de la langue corse et de l’enseignement bilingue il faut une loi cadre qui les sanctuarise. Sans cela les reformes successives remettrons en cause les avancées obtenues de manière plus ou moins importantes.

Pour nous il faut développer l’enseignement par immersion en maternelle et consolider les filières bilingues du premier degré en apportant une solution durable au problème de la ressource enseignante. Pour ce qui est du second degré il doit y avoir de véritables filières bilingues au collège où 80% de celles-ci sont fictives, ce qui cause en grande partie la chute des effectifs en fin de collège et au lycée. La spécialité langue corse au BAC ne peut être attractive en l’état actuel de l’enseignement bilingue dans le second degré : que ce soit au collège ou au sein des options dans les lycées. Enfin il faut développer prioritairement 5 filières bilingues au lycée une par microrégion (Bastia, Aiacciu, Corti, Portivechju, Balagna) qui seules pourront alimenter le choix de la spécialité langue corse dans le nouveau dispositif.

Mais, d’une manière générale, nous ne pouvons pas être en permanence dans la réaction aux différentes réformes de l’éducation nationale, nous devons sanctuariser par la loi l’enseignement du corse sous ses diverses formes et en préciser nous mêmes le cadre législatif. Et ce eu égard les objectifs ambitieux contractualisés par la CTC et l’Etat.

Calendrier Scolaire

Suite aux deux rencontres préalables faites au Rectorat pour l’organisation du calendrier scolaire 2019-2020. Le calendrier proposé par le Rectorat ne tenant pas compte des observations de l’APC, au contraire des années précédentes, l’APC interpelle l’assemblée de Corse sur ce point précis et lui demande de prendre une décision politique.

Les différents calendriers scolaires en vigueur en Europe sont tous décentralisés par région à l’exception de la France (une et indivisible) ! En Italie et en Espagne, pays européens et méditerranéens voisins, toutes les régions ont un calendrier scolaire spécifique, ne font pas commencer l’école avant le 10 septembre (minimum) le plus souvent c’est après le 15 comme au Baléares et en Sardaigne, aucune n’a de cours le mois de juillet, toutes les régions d’Espagne et d’Italie ont le 8 décembre férié et aucune d’entre elle n’a 15 jours de /vacances intermédiaires (Toussaint, février) selon le fumeux rythme cinq semaines/deux semaines) représenté comme une sacro sainte vérité(chronobiologiste) dit-on aujourd’hui.
L’APC n’acceptera pas un calendrier scolaire de la Corse soit aligné sur des dogmes de république française « une et indivisible de Dunkerque à Tamanrasset », avec des prétextes aussi fallacieux que la laïcité ou les intérêts égoïstes de certains qui souhaitent profiter de longues vacances alors que la précarité et la pauvreté sont de plus en plus importantes dans l’île pour les familles.

L’APC, première organisation de parents d’élèves depuis des années, a proposé la première un calendrier adapté sous la mandature Santini voici 10 ans elle a toujours œuvré dans ce sens depuis dans un esprit de dialogue mais devant les manœuvres de certains syndicats et fédérations qui tentent de nous faire faire un retour en arrière, nous faisons les propositions suivantes, l’année de 2019-2020 doit marqué une rupture totale avec ce qui a été fait précédemment :

  • -la CDC doit s’emparer par un vote solennel de manière pleine et entière du calendrier et des rythmes scolaires comme c’est le cas dans toute l’Europe (sauf en France). Il ne s’agit plus de parler de l’Europe de manière technocratique ou comme slogan mais de la décliner de manière concrète
  • – la rentrée scolaire ne doit pas se faire avant le 10 septembre et finir fin juin
  • -le 8 décembre doit être férié en tant que Festa di a Corsica
  • -les vacances intermédiaires doivent être redimensionnées.

Le calendrier scolaire est fait pour favoriser au mieux l’insertion des élèves et leur apprentissage dans leur environnement géographique, culturel, économique et environnemental et dans cet objectif il s’agit aussi de leur donner des repères qui font sens à l’histoire du lieu où ils vivent.

Alors que les élections de 2017 ont marqué la volonté d’une nouvelle ère, l’APC n’acceptera nullement une régression jacobine dans ce domaine comme dans un autre, il est temps qu’à cette occasion la Corse prenne une décision forte en adoptant son propre calendrier adapté à la fois à son histoire, sa géographie et sa culture et qui le ferait entrer dans la modernité européenne.

Proposition de calendrier de l’APC (2019-2020)

> > Rentrée le lundi 9 septembre 2019 pour les enseignants, le 10 pour les élèves
> > Vacances de la Toussaint du mardi 22 octobre au lundi 4 novembre 2019
> > Vacances de Noël du vendredi 20 décembre au 4 janvier 2020
> > Vacances d’Hiver du 19 février au 1er mars 2020
> > Vacances Pâques du 18 avril au 4 mai 2020
> > Sortie le 1er juillet 2020

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: