Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale Publié le 11 février 2019) Le pastoralisme Sarde traverse une nouvelle crise qui se manifeste par la baisse du prix du litre du lait,menaçant un pan majeure de l’économie Sarde.

Les élevages ovins sardes et corses sont différents en terme de dimension économique:
Près de 3 000 000  brebis en Sardaigne contre de 120 000 en Corse.

Le pastoralisme des deux îles si il venait à disparaître provoquerait un effet domino qui impacterait la valeur ajoutée culturelle,patrimoniale,et paysagère des deux territoires insulaires et méditerranéens.

Au-delà du soutien moral et fraternel que nous portons aux bergers Sardes,nous proposons la mise en place d’un plan exceptionnel de défense, de développement et de promotion du pastoralisme Sarde et Corse,au niveau Européen et présenté par la commission des îles de la Méditerranée dès le mois de Mars par la ghjunta de Sardaigne et le conseil exécutif de Corse.

Ce plan devra conforter les producteurs fermiers des deux territoires au travers des dénominations d’origines contrôlées Fiore Sardo et les AOC Corses (en cours de reconnaissance) afin de stopper les contrefaçons qui ruinent les producteurs des deux îles

-Trouver un équilibre entre production fermière et industrielle.
-Faire des propositions communes dans le cadre de la nouvelle PAC afin de sauver le pastoralisme méditerranéen qui fait partie du patrimoine mondiale de l’humanité !

U latti di i nostri pastori hé u sangui di e nostre Terre Isulane è u pasturalismu l’anima di cio che no semu è chi porta richezza per l’avvenne.

Au delà de la valeur économique,c’est un des symboles de la culture profonde de la Sardaigne qui est touché.

Femu a Corsica adresse aux bergers sardes tout son soutien dans le combat qu’ils mènent.

FEMU A CORSICA
11 février 2019