Produit CORSU E RIBELLU

X

Le débat autour du stade de Furiani continue de faire couler beaucoup d’encre. Avant hier, la communauté d’agglomération de Bastia a précisé sa position dans ce dossier : il n’y aura pas de bail emphytéotique.

Sûr de son fait et entouré de sa garde rapprochée, le président de la communauté d’agglomération Bastiaise, Emile Zuccarelli, a répondu avec fermeté, hier, aux dirigeants du Sporting quant à leurs desiderata concernant le futur stade Armand-Cesari et son utilisation.

« Si j’interviens aujourd’hui, c’est pour tordre le coup à certaines rumeurs et répondre à diverses attaquesprévient Emile Zuccarelli avant d’ouvrir les hostilités. Je tiens à rappeler que la construction du stade Armand-Cesari sera bientôt terminée et la ville sera enfin dotée d’un très beau stade. Cela personne ne peut le nier. Certes, il y a eu certains contretemps mais les cathédrales ne sont pas construites en un jour. Avec ce projet, le Sporting a reçu un appui conséquent pour son développement. C’est un projet qui a été financé à 100 % par des fonds publics. La moitié par des subventions nationales, régionales et départementales. L’autre moitié entièrement par la CAB qui a donc demandé de gros efforts à ses contribuables. Partant de là, le stade restera public quoiqu’il arrive car personne ne peut dépouiller le contribuable de son bien ».

Suite et source de l’article


*Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :