Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale Publié le 9 février 2019) Le procès des 12 responsables politiques catalans va s’ouvrir prochainement à Madrid.

Ils sont poursuivis pour avoir organisé un scrutin ayant permis au peuple catalan d’exercer son droit à la liberté d’expression et son droit à l’autodétermination non sans avoir au préalable et à de multiples reprises, cherché un accord politique avec l’Espagne. Tout dialogue a été refusé.

L’accusation de rébellion est totalement fantaisiste d’autant plus qu’aucune violence n’a été commise. Il est permis de s’interroger sur l’impartialité des magistrats qui vont juger ces 12 hommes et femmes qui encourent une peine de 30 années d’emprisonnement simplement pour avoir exprimé leur opinion et défendu le droit du peuple catalan à l’autodétermination…

A nos yeux, cette situation est inconcevable et inadmissible au sein de l’Union européenne du 21ème siècle.

Dans ce contexte grave pour le respect des libertés fondamentales et des valeurs démocratiques, Femu a Corsica appelle à manifester, ce samedi 9 février à 10h30, devant les grilles du Palais Lantivy, à l’appel du collectif en faveur de la libération des prisonniers politiques catalans.

Femu a Corsica s’associera à toutes les démarches visant à demander leur libération. Dans ce droit fil, le secrétaire national du parti rencontrera Jordi Solé député européen de ERC à Bruxelles ce mardi 12 février. Il s’agira d’envisager à cette occasion les voies et moyens d’amplification de ce combat légitime et de la sensibilisation pour leur libération en Europe.

Partitu FEMU A CORSICA
7 février 2019