Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale publié le 8 février 2019) Emprisonnés de façon inique pour avoir organisé le référendum 10 sur l’indépendance en 2017, les dirigeants catalans seront jugés par la justice espagnole à partir du 12 février, dans le silence complice des états européens.

Inculpés sur l’accusation non fondée de « rébellion », douze personnes, la plupart membres du gouvernement catalan, comparaissent également pour avoir appelé à des manifestations pacifistes.

Attachée à la liberté d’expression et au droit de manifester, piliers de la démocratie, Corsica Libera appelle tous les militants et tous les Corses à manifester leur solidarité avec le peuple catalan, samedi 9 février à 10 heures 30 devant la préfecture d’Ajaccio.

Libertà per i prighjuneri pulitichi catalani.

Corsica libera
8 février 2019