Produit CORSU E RIBELLU

X

Le meeting organisé par a Manca vendredi 23 mars au Cinéma de Furiani a fait l’objet d’un traitement de l’information aussi inadmissible que scandaleux de la part d’un journaliste de Corse Matin signant sous les initiales Ch. L.

Ce monsieur, dont le moins que l’on puisse dire est qu’il ne fait pas honneur à sa profession, déforme à l’envi les déclarations faîtes lors de cette réunion publique. Il se distingue de bien lamentable manière de beaucoup de ses confrères de la presse insulaire qui réalisent un travail sérieux, objectif et honnête et que nous saluons !

Le mensonge et la désinformation sont le maître mot dans cet article. L’auteur  y fait oeuvre de propagandiste et non de journaliste.

On prête à un militant de la Manca, Serge Vandepoorte, intervenu au cours du meeting afin de donner la position du mouvement sur la tuerie de Toulouse des propos laissant à penser que l’organisation est antisémite et justifie la barbarie. « Nous ne cautionnons pas ce qui s’est passé là-bas. Mais il y a des enfants qui sont tués à Gaza par l’armée sioniste… . Ambigu ». Cette phrase vague dont les deux membres n’ont jamais été associés est un montage.

De quelle ambiguité parle-t-on ? Dénoncer la montée de la xénophobie, le climat nauséabond d’une droitisation du discours politique, la course effrénée de Sarkozy après le Front National, ses voix et son idéologie, est-ce ambigu ? Affirmer qu’aucune idéologie, que ce soit les fondamentalismes islamistes ou l’oppression sioniste dans les territoires occupés ne justifiera jamais l’assassinat barbare et la tuerie aveugle , est-ce ambigu ?

Au delà de la clarté de nos convictions politiques, fondées  depuis la création de la Manca, sur l’anticapitalisme, l’anticolonialisme, l’antiracisme et le féminisme, ce qui s’avère également très clair est la volonté délibérée d’une personne de salir et de calomnier une organisation. Dans quel but ? Par hostilité idéologique ? Pour faire oubier qu’il existe des anticapitalistes patriotes en Corse ?

Si nous dénonçons ces visées méprisables, c’est en considérant à la fois l’article mais aussi le cadrage de la photo : les militants de l’organisation hôte de l’événement y disparaissent purement et simplement ! Mieux, le logo lui-même est passé à la trappe. Lorsque l’on connaît les performances des appareils photo professionnels, on ne peut que s’étonner !

Ne pas partager nos analyses est un droit et une liberté pour chacun mais les déformer en les remplaçant par un discours mensonger, au mépris de toute objectivité journalistique, est une atteinte démocratique d’une extrême gravité.

Ce matin, dimanche 25 mars, un rectificatif apporté par A Manca a été publié en page 7 du Corse Matin. Nous sommes soulagés de constater que la vérité objective des actes et des paroles ainsi que la démocratie finissent par passer lorsque l’on refuse certains traitements médiatiques.

Source A MANCA

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :