Produit CORSU E RIBELLU

X

Une nouvelle exécution en Corse après tant d’autres. Mais, cette fois, il s’agit d’une femme, Marie-Jeanne Bozzi. Comme si la Corse, dans son tourbillon de violence, s’enterrait elle-même. C’est sûr. Marie-Jeanne Bozzi n’est pas la première femme à avoir été victime d’un assassinat, en Corse en Corse, mais à chaque fois il s’agissait plus d’affaire privée ou de victimes collatérales.

Là, pour la première fois, une femme a été visée dans le cadre d’un « vrai » règlement de comptes, parfaitement ciblé comme ceux qui, ces dernières années, ont touché nombre de personnalités appartenant au milieu, où jugées, à tort ou a raison, proche de telle ou telle figure marginale. En somme, qu’on le veuille ou non, c’est une première et une nouvelle étape dans la violence insulaire.

.

This content is restricted to site members.

Contenu réservé aux membres

Produit CORSU E RIBELLU