Produit CORSU E RIBELLU

X

Neuf personnes jugées pour une dizaine d’attentats commis au nom du FLNC dit du « 22-Octobre » :  Le procès du militant nationaliste corse Dominique Pasqualaggi et de huit de ses proches s’ouvre le 21 mars devant la cour d’assises spéciale de Paris. Le verdict est attendu le 13 avril.

Ils sont jugés pour une dizaine d’attentats commis au nom du FLNC dit du « 22-Octobre » entre 2004 et 2006, dont la tentative d’attentat dirigée contre une annexe du Trésor public à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône). Cette action avait coûté la vie au poseur de bombe en janvier 2006.

Dominique Pasqualaggi, 38 ans, est soupçonné d’être le chef de la cellule dite du « 22-Octobre », ce qu’il conteste, selon son avocat, Me Pascal Garbarini. L’accusation va « présenter M. Pasqualaggi comme étant un des chefs du FLNC du 22-Octobre parce que ça leur permet de masquer les carences de l’enquête sur ce groupe qui a été particulièrement violent », a-t-il souligné à l’Associated Press. Il ne nie pas « un engagement politique certain » et son « appartenance à une cellule » nationaliste, mais « il nie être un des leaders » de ce mouvement, a-t-il ajouté.

Mais « son rôle de dirigeant ressort cependant des déclarations de plusieurs co-mis en examen », selon l’arrêt de la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris, qui avait été saisie après l’appel interjeté par plusieurs mis en examen contre la décision du juge d’instruction en charge de l’affaire, Gilbert Thiel, de renvoyer neuf personnes devant les assises.

Source et suite du reportage de FRANCE 3 CORSE

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :