Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale Publié le 12 janvier 2019) Une élection municipale aura lieu les 20 et 27 janvier 2019 à Prunelli di Fium’orbu. Deux listes représentent le mouvement national.

En 1999 le Fium’orbu donnait l’exemple dans un contexte particulier en affichant au rond point de Migliacciaru, un appel à voter pour l’ensemble des listes présentes aux élections Territoriales.


Revue de Presse

(France 3 Corse)



Voici l’appel à la fusion du parti FEMU A CORSICA

Les 20 et 27 janvier prochains auront lieu des élections municipales anticipées importantes pour l’avenir de Prunelli di Fium’orbu et pour l’ensemble de l’intercommunalite Fium’orbu-Castellu.

La question du développement de ce territoire, entre mer et montagne, et de sa maîtrise, l’articulation des politiques communales et intercommunales avec la CDC (gestion et traitement des déchets ; développement économique ; rayonnement culturel, éducatif et social ; la question urbanistique et environnementale, etc.), font de cette élection un enjeu important pour l’avenir de ce territoire intercommunal.

Ces enjeux majeurs doivent commander les plus grandes responsabilité et maturité de la part des acteurs de cette élection et des représentants des formations politiques de la majorité territoriale Per À Corsica.

Il s’agit à la fois de tourner définitivement le dos à la gestion municipale passée et de créer les conditions d’une alternative politique crédible et solide devant les défis qui s’annoncent.

Une liste, conduite par Esteban Saldana, constituée de femmes et d’hommes, militantes et militants des structures composant la majorité territoriale, notamment de Femu a Corsica, se revendiquant des valeurs et objectifs du contrat Per A Corsica, s’est engagée.

 

Une autre liste se réclamant de l’opposition à la majorité municipale sortante est conduite par André Rocchi. Celle-ci compte en son sein des militantes et miltants nationalistes, nombre d’entre eux aux côtés de Femu, connus pour leur engagement au service de notre parti et soutiens de Per À Corsica lors des précédents scrutins.

 

Nous regrettons à ce stade que le rassemblement le plus large des personnes se réclamant des valeurs portées par la majorité territoriale et de l’ouverture n’ait pu se traduire par une convergence en une seule démarche politique commune avant le premier tour.

Clairement sollicités et invités pour le meeting de la liste Per Prunelli (se réclamant de Per À Corsica, de ses valeurs démocratiques et d’ouverture, ainsi que de ses objectifs politiques), la présence politique de responsables et élus de Femu a Corsica s’avère naturelle.

Cependant, face aux enjeux qui nécessitent le rassemblement de l’ensemble des femmes et des hommes prônant le changement et devant une campagne électorale écourtée, nous en appelons d’ores et déjà, dès le soir du premier tour, à une fusion des deux listes précitées sur la base du score réalisée par chacune d’elle.

Un accord politique, avec des objectifs programmatiques reprenant les valeurs éthiques, valeurs de transparence défendues par la majorité territoriale, doit aboutir.

Cette fusion doit inscrire Prunelli dans une alternative qui, nous le répétons, doit tourner le dos aux turpitudes et gestions passées.

Ce rassemblement, clair et ouvert pour le second tour, nous paraît seul à même de conduire à une victoire politique essentielle, à la construction d’un avenir meilleur pour Prunelli, assurant ainsi la cohésion des forces, indispensables pour l’immense travail qui reste à accomplir.

Sentimi fraterni
Jean Félix ACQUAVIVA Sicretariu naziunale FEMU A CORSICA