Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale Publié le 10 janvier 2019) Nous avons pris connaissance, ces dernières heures, de l’interview donnée sur RCFM par M. Roland Mahy.

Ce personnage a notamment déclaré, au cours de cet entretien, qu’il n’y avait pas en Corse de « famille totalement saine », en ce sens que l’un de ses membres au moins serait un délinquant. Les familles Corses ne rejetant pas les « brebis galeuses » au nom de l’unité familiale, cela poserait, à ses dires, un grave problème de société.

U Partitu di a Nazione Corsa ne peut décemment tolérer ces propos qui jettent l’opprobre sur tout un peuple.

Nous avons quelque peu l’habitude des discours anti Corse émanant de personnalités souvent moins médiatisées (même si ce n’est malheureusement pas toujours le cas).

Ces déclarations sont le fait d’un magistrat qui fût en poste dans notre pays, et posent donc une difficulté supplémentaire.

Ce dernier ne peut pourtant ignorer que même le législateur français a inscrit dans le droit positif le caractère personnel de la responsabilité pénale et les immunités familiales. En résumé, il s’agit une nouvelle fois d’une de ces saillies corsophobes et racistes dont nous pensions, à tort manifestement, qu’elles étaient révolues.

En outre, la lecture d’un article de Corse-Matin daté de ce jour nous renseigne sur l’actuelle résidence en Corse de Monsieur Mahy. Il serait également inscrit au Barreau de Bastia… Nous ne pouvons que lui conseiller, en parfaite cohérence avec ce raisonnement absurde et intolérable, de s’éloigner définitivement d’un endroit aussi malfamé… de son ridicule point de vue.

PNC
10 janvier 2019