X

Deuxième séance de travail, à huis clos cette fois, pour la commission des compétences législatives et réglementaires de l’assemblée de Corse dont la mission est de soumettre au gouvernement une adaptation institutionnelle originale dans le cadre de la grande réforme nationale sur les collectivités. Son président, Pierre Chaubon, requiert toutes les compétences juridiques voulues pour orchestrer les travaux, mais aussi le profil intellectuel idéal pour susciter le plus large consensus au sein de sa commission, afin qu’une majorité se dégage à l’assemblée de Corse, le moment venu, c’est-à-dire à la fin de l’année.

Deux certitudes : il n’y aura pas de statu quo, et la Corse conservera un statut spécifique par rapport à toutes les autres régions. Reste l’essentiel, progresser sur le contenu de la réforme institutionnelle.
« Le consensus est loin d’être acquis aujourd’hui, mais toutes les sensibilités sont représentées et chacune apporte sa pierre à l’édifice avec, pour dénominateur commun, la volonté de construire d’une nouvelle architecture destinée à rendre plus lisible et plus efficace le dispositif institutionnel de la Corse. Nous y travaillons tous avec rigueur et esprit d’ouverture ».

Source et suite de l’article : http://www.corsematin.com/article/corse/pierre-chaubon-il-y-aura-bien-des-evolutions-institutionnelles-pour-les-collectivites

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)