Produit CORSU E RIBELLU

X

(Maria Lanfranchi – Alta Frequenza) – Le Député de Corse du Sud, Camille de Rocca Serra, se penche sur le délicat dossier de la fameuse méthode ABA, réclamée par de nombreuses familles d’enfants atteints de troubles du comportement. Camille de Rocca Serra attire ainsi l’attention du ministre la santé sur la nécessité de prise en charge cette méthode par la sécurité sociale.

Dans une question écrite déposée à l’assemblée nationale, l’élu explique que cette dernière appelée – analyse appliquée du comportement -, « permet aux enfants autistes et à ceux présentant un TED (trouble envahissant du développement) de développer, dans un cadre particulièrement structuré, les mêmes compétences que les autres enfants acquièrent naturellement ».

Et de poursuivre que « cette méthode, préconisée au niveau international, comprend un programme de techniques de modifications du comportement qui s’avère particulièrement efficace, en témoignent les récents rapports de l’INSERM ». Celle-ci, ajoute Camille De Rocca Serra, a « un coût très élevé que les familles ne peuvent supporter seules », car en France l’ABA n’est pas reconnue par la sécurité sociale. Aussi, le Député demande au gouvernement quelles sont les mesures envisagées pour permettre une reconnaissance de la méthode ABA « afin de soutenir l’espoir des familles et d’offrir à nos enfants une vie d’adulte la plus autonome possible ».

source : http://www.alta-frequenza.com/index.php/fr/l_info/l_actu