Produit CORSU E RIBELLU

X

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – Le collectif pour l’école, nous vous en avons déjà parlé, avait fait le déplacement hier (mercredi) depuis plusieurs points de l’île à Ajaccio, pour un rassemblement devant le rectorat de Corse, afin de protester contre la nouvelle carte scolaire. Selon le collectif, il y a eu 1000 élèves de plus dans les écoles insulaires en six ans, et cela s’est traduit par 50 postes en moins. Au-delà du problème ponctuel de telle école dans telle localité, le collectif a voulu poser de manière globale le problème des moyens humains déployés par le rectorat sur le territoire. Quels peuvent être les impacts sur une commune du rural, de ces suppressions de postes ?

> Lingua corsa

(A redazzioni d’Alta Frequenza) – U cullettivu pà a scola, n’emi dighjà parlatu, avia fattu u spiazzamentu arimani (marcuri) da parechji lochi di l’isula fin’è Aiacciu, pà un’adunita davanti u retturatu di Corsica, da cuntistà a nova carta sculari. Sicondu u cullettivu, ci hè statu in sei anni, ind’i scoli isulani, 1000 sculari in più è l’affari s’hè traduttu cù 50 posti in menu. Aldilà di u prublema puntuali di tali scola inde tali lucalità, u cullettivu hà vulsutu pona di modu glubali u prublema di i mezi umani missi in ballu da u retturatu nant’à u tarritoriu. Chì poni essa i cunsiquenzi nant’à una cumuna di u rurali, di issi suppressioni di posti?

Écoutez l’avis du maire de Piana, Aline Castellani

 

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :