Breaking News

#Corse – Affaire Orsoni : le silence assourdissant de la classe politique

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – Le juge Choquet devra prendre l’habit de madame Thatcher ! La phrase, lourde de sens, a été prononcée lundi soir par Alain Orsoni pendant la réunion publique consacrée à la justice d’exception pratiquée par la JIRS de Marseille. Plusieurs centaines de personnes, parmi lesquelles de nombreuses personnalités politiques, s’était rendues à cette réunion pour faire entendre leurs réprobations et leurs inquiétudes face à la multiplication des grèves de la faim. Depuis trois semaines maintenant Guy Orsoni, le fils d’Alain, observe une grève de la faim pour demander l’avancement de son dossier. Malgré l’acharnement de ses avocats, son dossier est totalement bloqué et le juge Choquet a même annoncé que Guy Orsoni serait non seulement transféré à Fresnes mais également  alimenté de force. Ce qui ne pourra pas être le cas pour Alain Orsoni, qui est libre et qui peut donc mener sa grève de la faim comme il  l’entend, d’où la référence grave faite hier soir à Margaret Thatcher et à Bobby Sands. La tension était plus que palpable hier soir au Palais des congrès d’Ajaccio car tous les intervenants ont tenu à souligner la gravité de la situation. Le père Gaston Piétri, qui a connu en son temps la cour de sûreté de l’État, a tenu à venir témoigner. Léo Battesti, lui aussi, a très bien connu cette époque. Il est venu lundi condamner le silence assourdissant de la classe politique insulaire à propos de cette situation.

> Lingua corsa

(A redazzioni d’Alta Frequenza) – U ghjudici Choquet duvarà pighjà u vistitu di madama Thatcher ! L’infrasata, carca di sensu, hè stata prununziata luni da Alanu Orsoni, duranti a riunioni publica cunsacrata à a ghjustizia d’eccezzioni, fatta da a JIRS di Marseghja. Parechji centunai di parsoni, frà i quali numarosi parsunalità pulitichi, s’erani resi à issa riunioni da fà senta u so disaccordu è u so timori di pettu à a multiplicazioni di i grevi di a fami. Dipoi oramai trè settimani, Guy Orsoni, u fighjolu d’Alain, hè in greva di a fami da dumandà l’evuluzioni di u so cartulari. Malgradu l’accanimentu di i so avucati, u so cartulari hè tutalmenti bluccatu è u ghjudici Choquet hà ancu annunziatu chì Guy Orsoni saria non solu trasferitu in Fresnes, ma dinò ch’ellu saria nutritu di forza. Ciò chì ùn pudarà micca essa u casu pà Alanu Orsoni, chì hè libaru è chì pò dunqua rializà a so greva di a fami com’ella li pari, com’è ni tistimunieghja a rifarenza fatta arisera à Margaret Thatcher è à Bobby Sands. A tinsioni si pudia risenta arisera à u Palazzu di i cungressi d’Aiacciu, parchì chì tutti l’intarvinanti ani vulsutu sottulineà u carattaru gravi di a situazioni. U preti Gaston Pietri, chì hà cunnisciutu ind’i tempi soii a corti di sicurezza di u Statu, hà vulsutu fà a so tistimunianza. Léo Battesti, anch’ellu, hà cunnisciutu iss’epica quì. Hè ghjuntu luni pà cundannà u silenziu tremendu di a classa pulitica isulana nant’à issa situazioni.

Écoutez Léo Battesti.

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: