Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale Publié le 21 décembre 2018) La venue du Conseil des ministres espagnol à Barcelone a déclenché un vent de révolte qui se traduit par un blocage total de la Catalogne entre hier et aujourd’hui.

Une « provocation » estiment les indépendantistes, qui poursuivent leur bras de fer contre le pouvoir central.

L’autoroute est totalement fermée à Gérone alors qu’à Barcelone, autour du conseil des ministres espagnols, des heurts ont opposé des membres du comité de défense de la république catalane à la police.

Plus de 20 routes, y compris les autoroutes AP7 et A2, ont été bloquées par des manifestants à travers la Catalogne.

« Soyons ingouvernables », « Faisons tomber le régime ». 

C’est sous ces mots d’ordre que plusieurs organisations indépendantistes catalanes ont appelé leurs militants à se mobiliser contre la délocalisation dans la métropole catalane du conseil des ministres, protégé par un dispositif policier exceptionnel.

Dès l’aube, plusieurs routes avaient été par ailleurs coupées à travers la région par les indépendantistes radicaux des Comités de défense de la République (CDR), dont l’autoroute AP-7 reliant la Catalogne à la France, a indiqué le service de gestion du trafic de la région. Certaines ont été depuis rouvertes.

Des heurts ont éclaté en marge du rassemblement. En début de matinée, la police a chargé des manifestants qui tentaient de franchir le cordon de sécurité, sur les Ramblas.

Les manifestants indépendantistes des Comités de Défense de la République (CDR) sont présents dans des nombreux endroits de Barcelone.

Selon leur propre vocabulaire, les CDR ont formé des “colonnes” afin de faire tomber le régime espagnol. “La Colonne” de Drassanes s’est violemment affronté avec la police catalane près des Ramblas de Barcelone qui a dispersé le groupe de manifestants.*

Une grande manifestation prévue à 18h

Une vingtaine d’organisations séparatistes – dont l’influente Assemblée nationale catalane (ANC), organisatrice ces dernières années de mobilisations massives pour l’indépendance -, ont convoqué une grande manifestation à 18H00 (17H00 GMT) dans le centre de Barcelone.

A l’appel de plusieurs organisations indépendantistes catalanes – comme l’influente Assemblée nationale catalane (ANC), organisatrice ces dernières années de mobilisations massives pour l’indépendance -, environ 40.000 personnes ont défilé en fin de journée dans le calme sur le Paseo de Gracia de Barcelone avec pour mot d’ordre « Faisons tomber le régime ».