Produit CORSU E RIBELLU

X

Le président du conseil général de Haute-Corse répond à Hyacinthe Mattei qu’il juge à bout de souffle. Il assure que le département n’est pas en faillite et demeure confiant malgré les affaires judiciaires

Un an après avoir succédé à Paul Giacobbi à la tête du conseil général de Haute-Corse, Joseph Castelli ne s’encombre pas des polémiques sur les finances ou les différentes enquêtes judiciaires qui visent l’institution qu’il préside. Fidèle à sa devise, « bien faire et laisser dire », il défend son bilan, ses agents et se déclare « satisfait »d’avoir réduit la dette du département de cinq millions d’euros.

.

This content is restricted to site members.

Contenu réservé aux membres

Produit CORSU E RIBELLU