Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale Publié le 18 décembre 2018) Le procès en appel du leader syndical Elie Domota s’est tenu ce mardi 18 décembre 2018 à Basse-Terre.

Le secrétaire général de l’UGTG a été jugé en appel pour violence en réunion pour des faits qui remontent à 2016.

Elie Domota dément d’avoir frappé un cadre de la concession BMW qui l’accuse.

En première instance, au procès de mars 2018 le parquet avait demandé 300 euros d’amende avec même une réduction de 20%.

Teeshirts historiques et habituels dans cette boutique en ligne

 

Même Peine qu’en mars 2018, soutien du STC et de Core In Fronte

Le parquet a réclamé les mêmes peines qu’en mars dernier. La défense d’Elie Domota a plaidé la relaxe.

En mars dernier, le STC et Core In Fronte avaient apporté un soutien au militant syndicaliste (ci-dessous)

Verdict le 22 janvier2019



#Corse – Elie Domota condamné à 300 euros d’amende (soutien du STC et de @CoreInFronte)

#Corse Le STC apporte un « Soutien inconditionnel à Elie Domota »

#Corse @CoreInFronte soutient Elie Domota en procès aujourd’hui