X

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – Coup de gueule avant hier (mardi) à l’Assemblée de Corse de François Tatti à propos du financement des installations de gestion des déchets. Le président du Syvadec, à travers une question adressée à l’Exécutif, a fait remonter ses inquiétudes à de certaines déclarations de Nicolas Sarkozy. Celui-ci avait promis, à l’occasion d’une visite à Ajaccio en février 2010, que les fonds du PEI devraient en partie être réorientés en direction du traitement des déchets. Problème : le programme lancé par le seul Syvadec pour une période de cinq ans est évalué à plus de 80 millions d’euros alors que seulement 6 millions d’euros seront engagés par le PEI. Selon François Tatti, le coût de traitement des déchets n’a pas fini de flamber, ce à quoi il ne peut se résoudre.

Ecoutons le président du Syvadec.

 

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)