Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale Publié le 13 décembre 2018) A Mossa Paisana présentera vendredi 14 décembre  à la MSA une motion de justice, d’équité et de solidarité pour les petits exploitants abandonnés depuis tant d’années. L’agricultura, nostra primura


Voici la motion

Objet : Motion présentée au conseil d’administration de la Mutualité Sociale Agricole

L’agriculture corse est depuis longtemps dans une impasse structurelle qui la conduira sous peu à un dépôt de bilan général laissant sur le fond du chemin les exploitants et leurs familles, une culture multiséculaire, ainsi qu’un pan entier d’une économie déjà exsangue. Les multiples services administratifs et la MSA en particulier dont la charge est d’accompagner le monde paysan ne peuvent rester indifférents à la lente agonie d’une profession qui est à la base même de leur mission et leur existence.

  • Attendu que l’agriculture corse subit depuis 2015 les manquements de son ministère de tutelle dans le paiement des différentes dotations de la PAC.
  • Attendu que ces retards de paiement ont mis à mal l’immense majorité des trésories des exploitations agricoles.
  • Attendu que les différents épisodes de sécheresse ont impactés directement ou indirectement la production agricole et ainsi le revenu même des exploitations.
  • Attendu que l’assemblée  de Corse a voté à l’unanimité une motion rédigée par A Mossa Paisana pour la défense de l’agriculture paysanne et sa place centrale dans la culture corse et son identité.
  • Attendu que les mesures d’effacement total de dettes ont bénéficié à différentes structures, syndicats ou OPA

A MOSSA PAISANA demande à la mutualité Sociale Agricole :

  1. L’arrêt définitif des demandes de recouvrement par voie d’huissier
  2. L’arrêt définitif des mesures coercitives par saisies des comptes bancaires
  3. Un plan généralisé d’accompagnement des exploitations endettées.
  4. Une baisse significatives des cotisation pour une durée de trois ans.
  5. Une année 2019 considérée comme blanche pour les exploitations qui sont parvenues à être à jour des cotisations
  6. Un effacement total des dettes de 2015, 2016 et 2017 dans un souci d’équité et de justice au regard des sommes colossales effacées à différentes structures et syndicats.

A MOSSA PAISANA sera attentive aux réponses circonstanciées apportées à ces demandes légitimes et reste à la disposition de la MSA de Corse pour trouver ensemble les interlocuteurs officiels qui abonderont à ces mesures indispensables à la survie de l’agriculture Corse.

A MOSSA PAISANA se tient prête en responsabilité et conscience à tenir tout son rôle en cas de fin de non recevoir et refus de ces revendications qui vont dans le sens de la justice, de l’équité et de la solidarité.

A MOSSA PAISANA

13 décembre 2018



La motion présentée à la MSA a reçu un accueil favorable par le bureau du conseil d’administration, une grande majorité la jugeant légitime. Nous sommes cependant surpris ( non, en fait pas trop) de la virulente opposition du représentant de la structure qui a vu sa dette colossale effacée d’un coup de baguette magique alors que les huissiers cognaient à la porte des petits exploitants. A Mossa n’acceptera jamais le « deux poids, deux mesures » et ne lâchera rien!!!