Breaking News

#Corse – Assemblée Générale de Corsica Libera – Ghjuvan Filippu Antolini : « L’exécutif est fort et légitime »

– Que s’est-il passé aujourd’hui dans cette assemblée générale ?

– Nous avons réuni notre assemblée générale et compté plus de 500 militants qui sont venus débattre des motions d’orientations. Trois motions différentes ont été proposées au vote des militants qui ont pu ainsi s’exprimer et participer à la vie du mouvement, démocratiquement. Les débats ont été riches et très intéressants.

– Les représentants de l’exécutif ont donc été élus sur les motions ?

– Tout à fait. Les motions étaient soutenues par une liste de militants, qui prétendaient être élus à l’exécutif, comme le prévoient nos statuts. Aujourd’hui, nous ne faisons qu’appliquer les statuts qui sont les nôtres depuis la création du mouvement. Les voix des militants se sont réparties sur ces trois motions. Une liste ultramajoritaire a remporté 17 élus à l’exécutif sur 21, une autre liste en a remporté 4.

– Les militants de l’ex-Rinnovu étaient contre ce vote et préféraient rester sur une désignation consensuelle de l’exécutif ?

– Oui. Quand nous avons refondé le mouvement, nous avons désigné l’exécutif en fonction des organisations qui participaient à la fondation de ce mouvement. Aujourd’hui, ce stade est dépassé. Il n’y a plus qu’un seul mouvement : Corsica Libera. C’est clair pour tout le monde. Des différences se sont exprimées à travers des motions qui ont été ou non présentées. Les militants se sont prononcés et ont très favorablement répondu à la motion Per A Nazione.

– Certains militants accusent cette assemblée d’avoir été précipitée, mal préparée ?

– Cette assemblée a été décidée dans les instances du mouvement à travers une ghjunta et un exécutif. Elle a été repoussée uniquement à cause de la neige. Si elle avait été mal préparée, il n’y aurait pas eu plus de 500 militants présents !

– Vous deviez, lors de cette assemblée, débattre de la stratégie politique, ce qui n’a pas été fait ?

– Le vote a pris beaucoup de temps. Nous n’avons pas pu débattre d’autres orientations politiques. Nous ferons une autre réunion pour cela. Nous avons franchi cette étape administrative et nous sommes maintenant en ordre de bataille pour affronter les échéances politiques à venir, y compris les échéances législatives. Nous avons un exécutif fort et légitime, qui a toute la légitimité du mouvement grâce aux 500 militants présents et aux 94 % obtenus par la liste majoritaire, pour continuer le combat et défendre nos idées.

Propos recueillis par Nicole MARI de CORSENETINFOS

 

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: