X

Treize ans après l’assassinat du préfet de Corse Claude Erignac dans une rue d’Ajaccio, le troisième procès d’Yvan Colonna s’ouvre lundi matin devant la cour d’assises spéciale de Paris. A quelques heures de l’ouverture des débats, Metro a rencontré Christine Colonna, la soeur de l’accusé.

Ce troisième procès est-il celui de la dernière chance pour votre frère ?

Oui, c’est le cas. Il faut bien prendre en compte que les preuves de l’innocence de mon frère figurent dans son dossier depuis le premier jour. L’enjeu est que la cour spécialement composée de magistrats professionnels soit accessible à cette vérité là. Si l’on ajoute tour à tour l’ensemble des éléments qui selon nous, détruisent la culpabilité d’Yvan Colonna, on ne peut aboutir qu’à l’acquittement. Loin de moi l’idée de faire un procès d’intention, mais il faut constater que les précédentes juridictions qui ont jugé mon frère, n’ont pas pris tous ces éléments en ligne de compte.

Source et suite de l’interview de Cristina Colonna sur

http://www.metrofrance.com/info/la-soeur-d-yvan-colonna-dans-cette-affaire-la-justice-a-perdu-son-ame/mkea!nh3ueWfQn9Mpk/

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)