X

Le licenciement pour « faute lourde » de deux responsables syndicalistes était à l’ordre du jour du conseil de surveillance de la SNCM qui s’est déroulé hier à Paris, dans un climat tendu.

Une décision très contestée du conseil de discipline de la compagnie à l’encontre de Frédéric Alpozzo, délégué du personnel CGT, et de Marcel Faure, secrétaire du comité d’entreprise, auxquels il est reproché d’avoir bloqué pendant trois semaines l’appareillage à destination de Toulon du Corse, en dépit de trois jugements successifs des tribunaux considérant la grève « illicite » et réclamant la fin de toute entrave.

Produit CORSU E RIBELLU

Votre site hébergé à partir de 3€ par mois...
Votre nom de domaine offert... Pour tout paiement au comptant d'une année d'hébergement... en cliquant sur le logo IPFIXE
EuroWH hébergement internet