Breaking News

#Corse #Réunion – CORSICA LIBERA apporte son soutien aux forces vives réunionnaises qui se battent pour leurs droits sociaux et politiques

La situation actuelle de la Réunion met en exergue une crise sociale et économique révélatrice de la déliquescence du système politique et administratif en place, totalement dépassé et incapable de répondre aux aspirations profondes du peuple réunionnais et à ses couches les plus défavorisées.

Les chiffres suivants donnent – en partie – une indication de cette situation :

–         50 % de la population sous le seuil national de la pauvreté.

–         25 000 foyers en attente de logement.

–         120 000 chômeurs dont 60 % de jeunes de moins de 25 ans.

Ces chiffres accompagnent la cherté de la vie couplée au niveau inadéquat du  pouvoir d’achat : Ils démontrent la nécessité d’un profond changement axé sur un renversement des mécanismes éculés, situant au cœur d’un véritable projet global de développement économique et social, le peuple réunionnais.

CORSICA LIBERA apporte son soutien aux forces vives réunionnaises qui se battent pour leurs droits sociaux et politiques rappelant qu’un peuple s’émancipe avant tout à partir de ses propres forces et richesses, dans la recherche constante de solutions pérennes au bénéfice du plus grand nombre.

CORSICA LIBARA

[Corsica Infurmazione]

Les forces de l’ordre ont une nouvelle fois observé une radicalisation de la violence à leur égard, comme en témoignent l’intensification des jets de cocktails Molotov et de galets. 10 gendarmes et policiers ont été blessés durant la nuit. Au total une dizaine de commerces ont fait l’objet de dégradations et de pillages. Des bâtiments publics ont également été dégradés, notamment 2 écoles à Saint-Denis. 17 véhicules ont par ailleurs été incendiés. Au cours de cette nuit, 56 émeutiers ont été interpellés (35 ont été placés en garde à vue). Au total en trois jours, ce sont 197 personnes qui ont été interpellées. 134 ont été placées en garde à vue. Hier au tribunal correctionnel de Saint-Denis, 4 émeutiers ont été jugés en comparution immédiate. Les 4 ont été placés en détention provisoire. Aujourd’hui 6 émeutiers sont jugés en comparution immédiate. A Saint-Pierre, 3 émeutiers ont été jugés en comparaison immédiate hier et ont été écroués. Au total sur toute l’île, 13 émeutiers ont été incarcérés depuis le début des événements. 576 représentants des forces de l’ordre ont été engagés sur le terrain cette nuit. L’hélicoptère de la gendarmerie a appuyé les opérations. (source)

La Réunion souffre d’un taux de chômage record (29,5% fin 2011), qui atteint 60% chez les moins de 25 ans. Les prix des produits alimentaires y sont 36,6% plus élevés qu’en métropole, selon l’Insee. Les heurts ont baissé en intensité dans le quartier du Chaudron, à Saint-Denis, mais ils ont été plus nombreux et plus violents à Saint-Pierre, sous-préfecture du sud de l’île, jusqu’alors relativement épargnée. Des violences de moindre ampleur que les jours précédents ont éclaté vendredi soir à la Réunion, en dépit de l’annonce par le préfet de l’île d’une baisse des prix des carburants et de produits de première nécessité.

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: