X

(Michaël Andreani – Alta Frequenza) – « Quand on aime la France, on ne propose pas de ratifier la charte des langues régionales ». Les propos tenus par Nicolas Sarkozy durant son dernier meeting de campagne à Marseille n’auront pas laisser de marbre bon nombre d’observateurs insulaires, et membres de la classe politique. Pour rappel, selon le Président de la République, cette charte favoriserait via la reconnaissance de droits linguistiques de toutes les minorités, un véritable communautarisme, et non la défense d’un patrimoine faisant la richesse du pays. Un discours qui n’a pas de sens pour Tumasgiu d’Orazio, conseiller municipal à la mairie d’Ajaccio, chargé de la langue corse. Bien au contraire, cette charte s’avère être la traduction d’une diversité culturelle indissociable du patrimoine national, et non « une menace pour la République ».

Produit CORSU E RIBELLU

Votre site hébergé à partir de 3€ par mois...
Votre nom de domaine offert... Pour tout paiement au comptant d'une année d'hébergement... en cliquant sur le logo IPFIXE
EuroWH hébergement internet