Breaking News

Assemblée de #Corse – « Implantation d’une deuxième I.R.M à Bastia »

CONSIDERANT la santé publique comme une priorité et une exigence vitale pour la population, CONSIDERANT les critères nationaux qui prévoient une IRM pour 70.000 habitants, CONSIDERANT le manque d’une deuxième IRM dans la région bastiaise où 150.000 personnes sont concernées par cette demande, CONSIDERANT les difficultés rencontrées dans l’hôpital public, et particulièrement à l’hôpital de Bastia, notamment les problèmes récurrents de financement et plus particulièrement, en l’espèce, dans le domaine de l’imagerie médicale, CONSIDERANT le scandale des délais de rendez-vous pour effectuer une IRM : les patients étant contraints d’attendre parfois jusqu’à 3 mois ! Qu’il s’agit des délais les plus longs de France, alors que la moyenne nationale est de 24 jours et que le Plan Cancer préconise un délai maximum de 10 jours, CONSIDERANT le retard diagnostique que cela engendre, avec toutes ses conséquences graves pour la santé des personnes concernées et une aggravation de leur pathologie qui peut être fatale, CONSIDERANT que les patients, pour éviter ce retard de diagnostic, sont contraints de se déplacer sur le continent et que le transport n’est pas remboursé par l’assurance-maladie, CONSIDERANT par conséquent que la population corse de la région du grand Bastia subit une double discrimination sanitaire et sociale, CONSIDERANT qu’un collectif de médecins radiologues installés en Haute-Corse s’est engagé à financer entièrement cet IRM, qu’il justifie cela du fait que l’emploi de 70 personnes est en jeu, qu’il en garantit la maîtrise des contraintes spécifiques à l’IRM dans les domaines médical technique, réglementaire et financier, et qu’il dispose en outre des locaux nécessaires pour son installation, CONSIDERANT que l’ARS (Agence Régionale de Santé) vient de différer sa décision à ce sujet pour le mois de Juin 2012. Ce qui, même à supposer qu’à cette date l’accord serait donné, nous renvoie à deux ans au moins compte tenu du temps de mise en place d’un tel outil (entre 12 et 18 mois), CONSIDERANT comme incompréhensibles les carences de l’administration, puisque ce projet ne va soustraire aucune partie du budget régional de la santé, en particulier de l’hôpital de Bastia, CONSIDERANT qu’avec une 2ème IRM à Bastia, tous les Corses auraient un accès raisonnable à cet examen, avec un délai de un mois à un mois et demi maximum,

L’ASSEMBLEE DE CORSE RECLAME l’installation d’une seconde IRM à Bastia.

DEMANDE à l’ARS et à l’État de réunir au plus vite les personnels de la santé, le Collectif de radiologues et toute instance nécessaire pour débattre des conditions nécessaires à la délivrance de l’autorisation d’une seconde IRM à Bastia.

Motion déposée par Mme Fabienne GIOVANNINI AU NOM DU GROUPE « FEMU A CORSICA ».

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: