Produit CORSU E RIBELLU

X

Elu la semaine dernière à la présidence de l’université, Paul-Marie Romani veut conforter les acquis de l’ère Aiello tout en travaillant à l’amélioration de la vie universitaire à tous les niveaux. Depuis son élection, le 7 février dernier, le nouveau président de l’université de Corse n’a plus vraiment l’impression d’avoir gardé une minute à lui. Au Palazzu naziunale, où les membres du cabinet d’Antoine Aiello sont demeurés à ses côtés, Paul-Marie Romani est concentré sur sa mission, désormais loin de l’agitation de la campagne électorale. Il a pris le temps de nous rencontrer, avant de s’en aller assurer une séance de travaux dirigés pour ses étudiants. Car le nouveau président, malgré la décharge dont il bénéficie, a décidé de conserver un temps d’enseignement.

Qu’avez-vous fait depuis le 7 février ?

Nous sommes très vite entrés dans le vif du sujet, d’abord en procédant à l’élection des personnalités extérieures dans les conseils d’université.

Source et suite de l’article

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :