Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale publié le 23 novembre 2018) On peut penser ce que l’on voudra du mouvement des « Gilets jaunes ».

Pour certains, et notamment pour ceux qui sont en haut de la pyramide ce ne sont que des beaufs accros à la bagnole, racistes et homophobes.

Pour ceux qui, à gauche pensent qu’ils ont reçu la mission de distinguer le bon grain de l’ivraie ils ne seraient que des suppôts du RN, de la graine de populiste et donc irrécupérables.

Pour nous, ils sont d’abord tout ce que l’on voudra sauf des nantis, des spéculateurs ou des rentiers.

Rejetés aux marges de la société par l’économie néo-libérale, ils seraient tout juste bons à monter dans la voiture balai qu’elle veut bien mettre à leur disposition pour soigner les blessures qu’elle leur inflige.

Si les mots ont encore un sens, il appartient à la gauche de ne pas les laisser livrés aux dérives qui menacent à un moment donné toutes les insurrections populaires, de les écouter bien entendu, mais surtout de leur donner la parole pour les ramener dans le champ de la démocratie participative ou ils doivent avoir droit de cité.

Nous ne pouvons pas comprendre que les formations politiques de gauche, et ceux qui à l’assemblée de Corse se proclament progressistes se murent dans le silence et restent sur une réserve à nos yeux inexcusable.

Nous leur demandons solennellement de convoquer sans plus attendre, des assises de la transition écologique, de la mobilité de la cohésion sociale et du pouvoir d’achat dans notre Île.

Club La Gauche Autonomiste
22 novembre 2018