Breaking News

#Corse – La ville d’Ajaccio tête-de-pont des clauses sociales

Devant le Conseil national de l’insertion par l’activité économique (CNIE), en décembre 1993, Michel Giraud, alors ministre du travail, annonçait la publication d’une circulaire qui visait à ajouter une clause de « mieux-disant social « dans les règlements d’appel d’offres pour l’attribution des marchés publics. Les entreprises étaient ainsi incitées à recruter des chômeurs ou à favoriser la remise en situation d’emploi de personnes en difficulté, notamment par des actions de formation.

Près de 20 ans plus tard, si les résultats restent encore insuffisants par méconnaissance, la charte nationale sur l’insertion dans le cadre des projets de rénovation urbaine signée en 2004 a permis de franchir un cap.

« Un dispositif prometteur »

« Sur le plan quantitatif, 12,4 millions d’heures d’insertion ont été réalisées au bénéfice de 31 000 personnes depuis le lancement du programme national de rénovation urbaine (PNRU), dont 8 000 entrants en 2011 », explique Patrick Loquet, maître de conférence à Valenciennes, devenu spécialiste de la clause sociale. Cette progression est évidemment liée à la montée en régime des programmes Anru, dont la ville d’Ajaccio fait partie.

Source et suite de l’article

 

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur : 

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: