Breaking News

#Corse – Question Facebook au Dr Edmond Simeoni : La compagnie Maritime régionale…

QUESTION AU DOCTEUR SIMEONI par Christophe Jean Versini : Qui seront d’après toi les élus de la CTC qui auront un jour le courage politique de se positionner clairement pour la compagnie maritime régional corse sans avoir peur de froisser la direction de la compagnie italienne Corsica ferry ?

« Cher Christophe,

Le problème des relations maritimes entre la Corse et la France est posé depuis deux siècles et n’a jamais été traité correctement ; nous avons connu les monopoles et… la privatisation. La continuité territoriale a marqué un progrès pour les tarifs mais aussi servi de dumping, en subventionnant notamment les importations européennes dans l’île, en concurrence avec nos propres productions (maraichage par exemple)..

La Corse est une entité géographique évidente mais son peuple n’est pas reconnu ; la politique française dans l’île n’est donc pas subordonnée à la nécessité, pourtant impérieuse, de défendre ses intérêts collectifs. Nous avons vu naître la SNCM actuelle, les montages juteux avec Butler Partner … Nous avons aussi la CMN dont la Corse peut se féliciter et la MobyLine.
Aujourd’hui toute politique en Corse doit être conçue au service de notre peuple, dans la cadre de l’Union Européenne dont les traités s’imposent à nous. La Corsica Ferry est une Compagnie privée qui se développe de façon remarquable, sans subvention. On ne peut pas oublier les services rendus à la Corse pendant des décennies, notamment lors de grèves sévères. Le mouvement national n’a pas à la privilégier ni à la combattre : elle est et sera jugée à l’aune des services rendus à la Corse.

On ne peut pas passer sous silence le rôle historique du Port de Marseille dans nos liaisons maritimes, dans notre développement, mais aussi la pénalisation fréquente de la Corse par ses tarifs excessifs et la prééminence de la CGT sur l’enceinte portuaire, CGT dont rôle principal est de défendre les dockers et les salariés des Compagnies maritimes. Heureusement que le STC, outre la défense des salariés, met au premier plan les intérêts collectifs de la Corse.
Le débat va s’ouvrir en Corse prochainement sur les liaisons maritimes et les délégations de service public ; naturellement, la possibilité de créer une Compagnie maritime Corse doit être examinée ; l’exemple de la CCM est tentant mais les problématiques sont différentes, en particulier au niveau des investissements. Des études, en cours, sont nécessaires et guideront aussi nos choix.

En toute hypothèse, l’île doit rester ouverte à la concurrence ; ce dossier, comme tous les autres, ne connait qu’un objectif prioritaire : concourir au développement de la Corse et de son peuple, dans une optique de partenariats, de recherche de synergies économiques.
Amicizie »

Blog Edmond Simeoni

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur : 

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: