Produit CORSU E RIBELLU

X

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – (Interventions du 16 et 17 février) Réponse du berger à la bergère dans la fronde qui oppose le collectif de défense de l’école et l’administration rectorale. Depuis plusieurs jours ce collectif, qui regroupe des parents d’élèves et des enseignants, est parti en guerre contre l’écriture de la nouvelle carte scolaire, une carte qui, selon lui, prévoie la suppression de 18 postes sur la seule Haute Corse. Une manifestation s’est d’ailleurs déroulée ce matin même (mercredi) devant l’inspection académique 2B. Le recteur de Corse fera ce vendredi un point très précis sur cette question de la carte scolaire mais pour l’ensemble de la Corse. Avant cette mise au point exhaustive il déclare assumer pleinement les choix qui ont été opérés, notamment en Haute Corse.

Écoutons Michel Barat (16 février)

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – Le recteur de Corse a organisé ce matin même une conférence de presse afin de bien mettre les points sur les I.Selon lui on a trop tendance actuellement à confondre la question de la carte scolaire avec la campagne électorale. Michel Barat n’hésite pas à qualifier de tissu idéologique toute l’argumentation développée par les organisations syndicales. Il a tenu également à tordre le coup à ce que l’on peut appeler l’affaire des RASED.

Écoutons Michel Barat recteur de l’académie de Corse (17 février)

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur