Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale publié le 6 novembre 2018 à 18h30) Prenant prétexte d’incidents survenus le 26 septembre 2018 lors du jugements de trois de nos adhérents devant la chambre correctionnelle de la Cours d’appel de Bastia, l’appareil répressif persiste dans sa politique de harcèlement en ciblant cette fois – ci un responsable d’une organisation patriotique : Core in Fronte.

Les poursuites policières quotidiennes contre Paulu Felici Benedetti sont à dénoncer. Comme toutes ces méthodes iniques qui visent à déstabiliser celles et ceux qui aujourd’hui posent les questions de la défense des libertés individuelles et collectives, des droits et de la nécessité d’une véritable Solution Politique négociée pour la Corse.

PATRIOTTI apporte son total soutien à Paulu Felici. Cette répression est l’aveu d’une véritable déconsidération par l’Etat français du problème politique corse. Elle ne fera que renforcer notre détermination.

PATRIOTTI renouvelle également son appui Olivier Messina condamné ce jour à 2 mois ferme de detention pour refus de prélèvement ADN et à Marc Clément de nouveau appelé à comparaître aujourd’hui devant le Tribunal Correctionnel d’ Aiaacciu pour non respect des contraintes liées au  » FIJAIT « .

A LOTTA CUNTINUEGHJA !

PATRIOTTI


#Corse « Paul-Félix Benedetti victime d’un harcèlement judiciaire » Soutien de @CoreInFronte @AiutuPaisanu

#Corse Suite au procès du 26 septembre dernier, les convocations au commissariat s’accumulent…

#Corse Incidents au rassemblement en soutien aux Patriotes devant les grilles du Tribunal de Bastia.

#Corse Patriotti apporte son soutien à Ghjuvan Filippu Antolini convoqué au commissariat pour « diffusion d’une vidéo sur les réseaux sociaux ».