Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale Publié le 4 novembre 2018) Depuis quelques mois, le mouvement national corse apporte, pour sa majorité, son soutien au Oui. Comme en Kanaky, il y a des voix pour le Non.

Dans quelques heures le résultat, quel qu’il soit ne satisfera pas tout le monde et il appellera forcément à poursuivre les efforts de décolonisation engagés eux il y a 30 ans, en 1988, à la suite de plusieurs années d’affrontements entre les Kanak et les Caldoches, notamment marqués par la prise d’otages sanglante de la grotte d’Ouvéa, où 25 personnes avaient perdu la vie.

En cas de NON

En rejetant l’indépendance, la Nouvelle-Calédonie resterait une collectivité française, Paris continuant a exercé les fonctions régaliennes. Mais cela ouvrirait également la porte à deux nouveaux référendums, comme le prévoit toujours l’accord du Nouméa. Le premier pourrait être organisé en 2020 et, s’il venait de nouveau à être rejeté, à un second en 2022.

En cas de OUI

La Kanaky quitterait le giron de la France, devenant un État à part entière et disposerait ainsi de sa propre monnaie, de son système de justice, de sécurité et de l’organisation de sa défense….


Articles

Le soutien des mouvement de Libération Nationale au FLNKS – #Corse, Polynésie, Catalogne, Pays Basque, Ecosse, Îles Féroé – @ForrestMika

 

#Corse Parti Travailliste « Ne pas participer, c’est un acte politique volontaire pour rejeter le plan de l’état colonial et de ses représentants locaux »

#Corse – USTKE : Le XVIème Congrès se prononce en faveur de la non-participation au référendum

#Corse @Gi_naziunale « porta u so sustegnu à u populu kanaku per u 4 di nuvembre » @ForrestMika @KanakySuport

#Corse Meeting de fin de campagne pour le « oui » au référendum du 4 novembre en présence de @Corsica_Libera – @taviniflp @Moetai1 @ForrestMika @KanakySuport

#Corse A Manca « Référendum du 4 novembre en Kanaky : autodétermination ou néo-colonialisme ? »

#Corse – « Référendum en nouvelle-calédonie. un vote d’autodétermination, enfin! » @RGaroby sur @RetPS


Twitter


Corsica Libera se félicite de la tenue d’un référendum d’indépendance en Nouvelle-Calédonie ce dimanche 4 novembre à l’occasion duquel la nation kanake pourra enfin s’ériger en un État pleinement souverain.

Trente ans après le tragique assaut de la grotte d’Ouvea où 25 personnes avaient trouvé la mort, et vingt ans après les accords de Nouméa, les kanaks se dirigent inexorablement vers le chemin de la liberté et de la décolonisation.

C’est un vent d’espoir pour les aspirations légitimes des minorités en lutte partout en Europe et dans le monde qui souffle aujourd’hui à travers l’exemple néo calédoniens.
Corsica Libera réaffirme son soutien historique à la lutte de libération nationale de ce peuple frère, et attend de l’Etat français qu’il s’engage véritablement dans un processus semblable d’autodétermination à l’égard de la Corse, à l’opposé des basses manœuvres orchestrées actuellement par le gouvernement actuel.

Libertà per u populu Kanak è libertà per u populu corsu!

3 novembre 2018