Breaking News

#Corse – Pour une nouvelle politique de la mobilité urbaine à Aiacciu

L’augmentation abusive, brutale et incompréhensible de la tarification du stationnement à Aiacciu, interpelle l’opignon publique. Sachant qu’au même moment des centaines de places on été supprimées et qu’ont débuté les travaux de construction de parkings

Pour mieux comprendre ce qui se passe il faut savoir :

–       que d’une part, la société Qparc, attributaire de la délégagtion de service public a pu imposer ses exigences financières au détriment des intérêts collectifs de la population ajaccienne

–       que d’autre part : majorité et opposition municipale ont a prouvé et loué ces engagements financiers sans la moindre réserve.

En réalité, en y regardant de plus près, ce sont les mêmes personnes exterieures à la Corse, qui à travers des montages de sociètés différentes, ont la main mise sur le parking du Dialmanrt depuis 1995 ! Ce sont toujours les mêmes qui poursuivront la même gestion pour les 34 années à venir !

Il faudra bien sûr, y ajouter la construction et l’exploitation du parking du marché.
Comment en est-on arrivé à cette situation ?

Il s’agit d’un  processus d’imprévision chronique et d’errements engagé il ya a des décennies par les différentes municipalités et validé et conforté par l’équipe municipale actuelle.

On peut aujourd’hui considérer que le ville d’Aiacciu n’a pas su se doter d’un véritable plan de déplacement urbain à l’échelle des ambitions et des enjeux de la capitale administrative et politique de la Corse.

A travers ces choix, l’équipe municipale ne prend pas en compte la dimension sociale de la politique de mobilité urbaine. Cette responsabilité en incombe entièrement aux élus.

Mais, on peut y voir aussi les difficultés financières et la fragilité budgétaire de la ville, mise en demeure d’accepter un contrat “léonin” aux lourdes conséquences pour le contribuable et usager ajaccien.

Salariés, fonctionnaires, résidents, petits commerçants, auront de nouveau à pâtir de ces décisions, eux qui ont déja eu à subir l’augmentation de la TEOM (taxe d’enlèvement des ordures ménagères) et du prix de l’eau (qui va exploser dans les deux années à venir), ceci dans un contexte aggravé de chomage et de précarisation.

Inseme per a Corsica considère qu’une nouvelle façon de gérer les affaires publiques s’impose, Inseme per a Corsica accentuera sa vigilance et d’ores et déja, se positionnne aux cotés de ceux qui agissent et souhaitent agir pour ne plus subir.

La démocratie et Aiacciu ne pourront qu’y gagner

Aiacciu u 6 ferrraghju di u 2012

INSEME PER A CORSICA – AIACCIU

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: