Breaking News

Corse – Jean-Jacques Panunzi : « Les nationalistes ne sont pas en mesure de me proposer un contrat de mandature »

Il vient d’être réélu à la présidence du conseil général de la Corse-du-Sud. Un troisième mandat qui s’annonce plus politique que les deux précédents. Jean-Jacques Panunzi revient sur ces cantonales, les tensions, les coups bas et ses priorités.

La droite a perdu quatre sièges. Est-ce un demi-échec ou une demi-victoire ?

Ce fut une élection plus difficile que prévue. A Bonifacio, la candidate s’était déclarée sans étiquette et petit à petit elle a été récupérée par le maire de Bonifacio. Claude Degott-Serafino est devenue la candidate de la gauche dans le courant de la campagne. Au départ, j’étais même persuadé qu’elle allait voter pour moi à la présidence…

À Porto-Vecchio, c’est toute la famille de gauche qui a fait basculer le siège chez les nationalistes. À Ajaccio, ce sont les divisions de la droite qui nous font perdre le IIIe canton de 40 voix. Dans le IVe canton, c’est difficile à analyser. En tout cas, nous avons perdu au moins deux sièges qu’on n’aurait jamais dû perdre.

Source et suite de l’article : http://www.corsematin.com/article/corse/jean-jacques-panunzi-les-nationalistes-ne-sont-pas-en-mesure-de-me-proposer-un-contrat

 

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: