Produit CORSU E RIBELLU

X

Il vient d’être réélu à la présidence du conseil général de la Corse-du-Sud. Un troisième mandat qui s’annonce plus politique que les deux précédents. Jean-Jacques Panunzi revient sur ces cantonales, les tensions, les coups bas et ses priorités.

La droite a perdu quatre sièges. Est-ce un demi-échec ou une demi-victoire ?

Ce fut une élection plus difficile que prévue. A Bonifacio, la candidate s’était déclarée sans étiquette et petit à petit elle a été récupérée par le maire de Bonifacio. Claude Degott-Serafino est devenue la candidate de la gauche dans le courant de la campagne. Au départ, j’étais même persuadé qu’elle allait voter pour moi à la présidence…

.

This content is restricted to site members.

Contenu réservé aux membres

Produit CORSU E RIBELLU