Breaking News

#Corse – Dégazage dans les Bocche di Bonifaziu : « De la PROVOCATION !’ Femu A Corsica Réagit

En finir avec ces pratiques qui mettent en danger nos sites les plus fragiles

L’incident du tanker maltais, « Trefin Adam », ce 27 janvier dans les Bocche di Bonifaziu, au moment même où l’Assemblée de Corse était interpellée à nouveau par notre groupe pour lutter contre les pollutions par hydrocarbures, démontre une nouvelle fois notre extrême fragilité et la faiblesse des moyens de prévention dont nous disposons.

Des décennies de lutte ont permis à la Corse d’obtenir la fermeture du détroit de Bonifaziu aux navires battant pavillon français et italien, grâce à un accord de coopération entre les deux pays. Mais le statut de détroit international empêche aux Bocche di Bonifaziu de se protéger contre les navires les plus dangereux, transportants des hydrocarbures et autres matières toxiques, battant pavillon de complaisance, totalement irrespectueux des règles de navigation et de respect de l’environnement, parce que souvent vétustes et commandés uniquement par la rentabilité

Aucun navire, particulièrement en Méditerranée, ne devrait pouvoir quitter un port ses cuves vides, sans les avoir nettoyer dans la légalité. Il serait très facile aux capitaineries de le vérifier mais il faut obtenir une législation plus draconienne pour cela.

Les déballastages et dégazages sauvages, provenant de navires de transport de marchandises, mais aussi de navires de transport de passagers, sont responsables (de manière heureusement diluée, mais néanmoins réelle) d’une pollution équivalente à 20 catastrophes comme celle du Prestige au large de la Galice en 2002 !

Il faut en finir avec ces pratiques qui mettent en danger nos sites les plus fragiles.

Femu a Corsica interpelle le gouvernement et l’ensemble des élus corses sur ce sujet qui devient urgent. Le culot du commandant du « Trefin Adam », qui a déballasté dans la zone du Parc Marin International de Bonifaziu, suite à celle du commandant du « Costa Concordia » qui a joué avec un navire transportant 4229 passagers et 2300 tonnes de fioul lourd, en frôlant les côtes, nous démontrent à quel point la Corse reste à tout moment exposée au danger.

FEMU A CORSICA, le 31 janvier 2012

Sur le site de la Collectivité Territoriale de Corse, et sur le site de Femu a Corsica, vous trouverez la question orale déposée par notre groupe et la réponse faite par le président de l’Office de l’environnement Pierre Ghionga :

www.corse.fr

www.femuacorsica.com

 

 

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: