Breaking News

#Corse – « Bastia : Simeoni attend, Inseme attaque » [Journal de la Corse]

A Bastia, si le front législatif reste calme, celui de la bataille municipale est d’ores et déjà très animé.

Gilles Simeoni sera-t-il candidat lors des prochaines élections législatives ? Le sera-t-il dans la circonscription de Bastia ou celle de Corte Balagne ? Jugera-t-il plus opportun d’affronter un sortant UMP (Sauveur Gandolfi-Scheit) et Jean Zuccarelli, candidat du Parti radical de gauche et du Parti Socialiste, ou le président du Conseil exécutif Paul Giacobbi et la candidate Ump Stéphanie Grimaldi ? Nul n’est aujourd’hui en mesure de répondre à cette question. l’intéressé lui-même a-t-il en son for intérieur tranché ? Rien n’est moins sûr. Aller au combat à Bastia est tentant. Se colleter avec deux hommes forts de la région bastiaise et obtenir un bon résultat seraient de nature à renforcer la dynamique autonomiste en vue des élections municipales. De plus, un mal-être de la droite si Nicolas Sarkozy est défait (Sauveur Gandolfi-Scheit est l’homme clé du Président sortant et de l’Ump en Haute-Corse) et les effets négatifs des dissensions au sein de l’équipe municipale bastiaise, sont des hypothèses favorables à prendre en compte. Batailler du côté de la Balagne, de Corte et du Fium’Orbu est également tentant. L’ancrage des votes autonomiste et siméoniste y est ancien et à des niveaux élevés. En outre, affronter sur son terrain le « patron » de la Collectivité territoriale et réaliser un bon score représenteraient une clarification et crédibiliseraient une ambition : l’autonomisme se poserait en alternative politique de l’actuelle majorité territoriale ou, a minima, en partenaire dominant d’une prochaine majorité. Enfin, Paul Giacobbi ayant quelques ennemis déclarés à gauche et ayant eu besoin des suffrages nationalistes pour l’emporter en 2007, pourrait se retrouver en position difficile et être battu dans le cadre d’une triangulaire ou d’un duel par un de ses deux adversaires (Gilles Simeoni ou Stéphanie Grimaldi). Toute médaille ayant son revers, chacune des options présente aussi des inconvénients. Du côté de Bastia, réaliser un score inférieur à celui du second tour des Territoriales de 2010, accréditerait l’idée qu’une part de ce résultat devait plus au vote-sanction contre son propre camp d’une droite dépitée qu’à une adhésion à l’autonomisme.

Source et suite de l’article du journal de la Corse

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: