Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale Publié le 27 octobre 2018 à 14h47) Voici le communiqué de démission de Marc Antoine Campana, président du mouvement citoyen PUDEMU, qui renonce à ses fonctions de coordinateur local de l’ALDE en Corse.

En effet, aujourd’hui, sur fond de crise catalane, le Council Party de l’ALDE à approuvé l’expulsion du Partit Democrata Europe Catala (PDECat).

En forme de soutien aux dirigeants, aux élus et aux militants de nos alliés démocrates catalans, l’ensemble des membres du mouvement PUDEMU se joint donc à la décision de son président en actant de se désengager de ce parti européen qui rompt avec la l’héritage de notre famille politique libérale.

Le communiqué :

Coordinateur local de l’Alliance des Libéraux et des Démocrates pour l’Europe (ALDE) depuis 2016, j’ai été informé que les membres de notre Party Council avaient approuvé l’exclusion du Partit Demòcrata Europeu Català (PDECat) à l’issue d’une réunion exceptionnelle qui s’est tenue aujourd’hui à Bruxelles, soit un an jour pour jour après qu’ait été proclamée la déclaration d’indépendance de la République catalane faisant suite au référendum d’autodétermination du 1er octobre 2017.

En tant que président du mouvement citoyen PUDEMU, je souhaiterais tout d’abord faire part de mon entière solidarité à l’ensemble des dirigeants, des élus et des militants de ce parti que nous avons toujours considéré comme étant notre allié ainsi qu’à son actuel président, David Bonvehì. Je voudrais également adresser une pensée particulière non seulement aux anciens élus du PDECat comme Joaquim Forn, Josep Rull et Jordi Turull qui, rappelons-le, demeurent emprisonnés dans les geôles de l’État nationaliste espagnol mais également à celles et ceux qui, à l’instar de Carles Puigdemont, sont toujours contraints à l’exil pour échapper aux poursuites judiciaires qui continuent de peser sur leur personne.

Par cette décision, et même s’ils se défendent d’interférer dans le rapport de force qui oppose la Catalogne à l’Espagne, les dirigeants de l’ALDE sont finalement sortis de l’ambiguïté au détriment des valeurs démocrates de notre famille politique alors qu’il y a encore un an Guy Verhofstad, le président du groupe ALDE au Parlement européen, proposait de solver la crise catalane dans le cadre de la seule solution politique qui vaille le coût d’être envisagée, à savoir celle d’une « Espagne fédérale dans une Europe fédérale. » C’est donc par fidélité à mes convictions et à mon engagement en faveur du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes que je prends la décision de démissionner de mes fonctions de coordinateur local de l’ALDE en Corse.

Dans les jours à venir, je m’impliquerais activement dans la mise en fonctionnement d’une plateforme d’organisations politiques, citoyennes et associatives de sensibilité libérale en vue de constituer une alternative à l’ALDE pour qu’ensemble nous puissions continuer de promouvoir la reconnaissance de la diversité des peuples minoritaires et des identités locales ainsi que leur droit à l’autodétermination dans le cadre d’une Europe fédérale.

Marc Antoine Campana
Président de PUDEMU