Produit CORSU E RIBELLU

X

C’est la fin d’un feuilleton dont l’épilogue était connu d’avance. Dans la salle des actes du Palazzu naziunale, aucune tension particulière hier matin avant le vote. Une légère effervescence, tout au plus. À dix heures, le vote est ouvert. Une demi-heure plus tard, la sentence tombe. Le nouveau conseil d’administration de l’université, élu le 26 janvier dernier, a logiquement choisi Paul-Marie Romani comme président. Le professeur d’économie a été élu par 14 voix contre trois à son concurrent Antoine Orsini, et cinq bulletins nuls. Immédiatement après la proclamation des résultats, Paul-Marie Romani a pris la parole pour dire « sa fierté et son humilité »d’avoir été porté à ce poste et rendre « hommage à Antoine Aiello et à l’excellence de son parcours. L’université lui doit d’être entrée dans la modernité avec des atouts : excellence et perspectives d’évolution ». Un discours court, pendant lequel il a rappelé sa volonté d’être « le président de tous. Je souhaite que notre communauté retrouve respect mutuel et sérénité ».

Source et suite de l’article

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :