Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale Publié le 22 octobre à 15h20)  Le procès de Stefanu a été reporté sur demande de la défense (pièce étant manquante dans son dossier), au 11 décembre prochain. 

« car son ADN a déjà été prélevé lorsqu’il était en détention à Paris et il n’a pas été possible, pour l’heure, d’obtenir le procès-verbal qui en atteste » Me Anaïs Naranjo-Colombani

(Corse Matin)



Aiutu porta u so sustegnu à Stéphane Tomasini chì hà da passà oghje in tribunale di Bastia pè avè ricusatu di dà u so ADN.

Dipoi più di 10 anni avà, dinunziemu sta pratica chì va contr’à i principii demucratichi è chì pò apre a porta di tutte e manipulazione pulitiche.

Aiutu chjama à esse prisente à 2 ore in Bastia pè purtà un sustegnu à Stéphane Tomasini.
Libertà! Basta à ripressione!

Aiutu Paisanu
23 octobre 2018


Un sustegnu à un ghjovanu patriottu sinceru, Stéphane Tomasini, chì hà da passà oghji in Tribunali pà un ricusu d’ADN.

Le fichage des militants nationalistes est politique.

La conservation du fichier génétique dure 40 ans, et représente une atteinte aux Droits de l’homme.

La France a été condamnée, en 2017, par la Cour Européenne des Droits de l’Homme pour violation de l’article 8 de la Convention européenne sur les Droits de l’Homme relatif au respect de la vie privée.

Paul Félix Benedetti
23 octobre 2018


A Ghjuventù Indipendentista porta u so sustegnu à Stéphane Tomasini chì passa oghje in prucessu per avè ricusatu di dà u si ADN.

Chjamemu à l’addunita davanti à u Tribunale di Bastia subbitu per sustenelu.

A nostra cuscenza hè resistenza

Ghjuventù Indipendentista
23 octobre 2018


Core In Fronte apporte son soutien fraternel à #StéphaneTomasini, ancien prisonnier politique et membre du collectif Patriotti, qui va passer aujourd’hui en procès à Bastia pour refus de prise d’ADN.

Cette démarche visant à établir des fichages génétiques, sur la base d’une appartenance politique, est inacceptable et constitue une atteinte aux droits de l’homme.
La justice française semble plus se complaire à pourchasser des idées, plutôt que d’appliquer les lois communes ou les directives européennes envers les prisonniers politiques corses.

Le fichage ADN est la volonté de l’Etat français de mettre sous surveillance tous les citoyens de Corse, et notamment les nationalistes, comme cela a été fait, par le passé, dans certaines dictatures d’Amérique du Sud pour museler les oppositions.
Cette pratique doit être récusée par la société corse.

Core In Fronte appelle à participer au rassemblement de soutien pour Stéphane Tomasini, à 14h, devant le Palais de Justice de Bastia.

Libertà per i patriotti!

CORE IN FRONTE
23 octobre 2018


(Unità Naziunale Publié le 22 octobre à 21h42)  Ce mardi, 23 octobre, Stephane Tomasini comparaîtra à nouveau pour avoir refusé un prélèvement adn.

Cette énième poursuite à l’encontre d’ un ancien prisonnier politique est inacceptable et une fois de plus Sulidarità s’élève contre les persécutions faites aux militants politiques corses.

L’associu appelle l’ensemble des militants et sympathisants à se rendre demain à 14h au Tribunal de Bastia pour apporter notre soutien à Stephane, victime de l’acharnement d’état.

Patriotti micca terruristi Amnistia è Libertà !

Associu Sulidarità
22 octobre 2018


Demain, Mardi 23 Octobre à 14 heures à Bastia, Stéphane Tomasini sera jugé pour avoir refusé un arbitraire prélèvement « ADN »

A travers cette énième poursuite judiciaire,l’état s’engage une fois de plus vers le harcèlement constant des militants politique corses.

Purtemu u nostru sustegnu fraternu à Stéphane Tomasini.
Seremu di sicuru affianc’à u cullettivu Patriotti.

Ghjuventù Paolina chjama à l’addunita à 2 ore davant’à u palazzu di ghjustizia.

Strada diritta è core in fronte

Ghjuventù Paolina
22 octobre 2018



 

(Unità Naziunale Publié le 22 octobre à 14h45) Stefanu Tomasini de nouveau appeler à comparaître devant le Tribunal Correctionnel de Bastia…

 

Cette comparution – sous fond de prélèvement A.D.N – met de nouveau en exergue le ciblage systématisé de notre Collectif, dont l’occupation du terrain et les revendications dérangent.

Elle met tout autant en relief le harcèlement dont est particulièrement victime notre jeunesse. Depuis quelques temps, le fichage ADN généralisé en dit long sur les intentions de l’Etat français face à la conjoncture politique de notre pays.

De toute évidence, le gouvernement français est encore bien loin d’entrer dans la voie d’un véritable processus de paix. 

PATRIOTTI apporte son total soutien à Stefanu Tomasini ainsi qu’à TOUS les corses objets de ces arbitraires prélèvements « ADN ».

PATRIOTTI organisera prochainement une action pour dire « NON » à cette forme de répression politique.

A lotta cuntinueghja ! U tempu hè sempri è più chì mai à a mubilisazioni !
Forti saremi si uniti simu !

mardi 23 Octobre 14h
ADN/un nouveau procès pour Stéphane Tomasini

PATRIOTTI