Breaking News

#Corse – « Prisonniers Politiques : Enfin une avancée ? » Par PNC Ghjuventù

La semaine dernière, la loi proposée par le député de Haute-Corse Sauveur Gandolfi-Scheit fut votée par l’Assemblée Nationale. Le week-end suivant, l’associu Sulidarità, dont on ne présente plus l’action, tenait son assemblée générale à Corte. L’occasion pour nous de reposer la problématique des prisonniers politiques et de leurs rapprochements au centre du débat. Cette loi semble en effet être un pas décisif en avant quant au rapprochement des prisonniers.

Toutefois, ce ne sont pas les déclarations, promesses qui manquent sur cette question, pour peu d’avancées au final. Pour rappel, le code pénal prévoit déjà le rapprochement des prisonniers avec toutefois une formulation de la loi permettant de justifier le moindre refus. Il n’en reste pas moins vrai que cette loi va bien au-delà des règles qui permettaient d’envisager le rapprochement que tout les Corse désirent (article 8 de la CEDH notamment). Si cette évolution doit être saluée, la vigilance nécessaire pour vérifier la réelle application se doit d’être encore plus renforcée. Il existe en effet quantité de sujet chez les nationalistes qui constituent un socle fondamental, que nous devons toujours avoir à l’esprit.

Le cas des prisonniers politiques en est un incontestablement. A une époque où les juridictions communautaires sont de plus en plus critiques avec l’organisation de la justice française, où des voix de plus en plus précises et fortes s’élèvent contre les juridictions d’exception, le moment est peut-être venu pour enfoncer le clou et obliger l’Etat français à agir comme doit le faire tout pays qui se veut démocratique.

PNC Ghjuventù

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: