Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale Publié le 14 octobre 2018 à 18h01) Les locaux bastiais de l’Office public de l’habitat de la Collectivité de Corse (OPH) étaient fermés au public lundi matin.

En cause : une opération de blocage menée par l’intersyndicale STC-CGT, en solidarité avec trois agents placés en garde à vue la semaine dernière dans le cadre d’une enquête portant sur des soupçons de fraude dans l’attribution de logements sociaux. Jeudi dernier, trois agents administratifs de l’OPH avaient été convoqués au commissariat de Bastia et placés en garde à vue, aux côtés de six autres personnes, parmi lesquelles un adjoint au maire de Bastia.

(Corse Matin)



(Unità Naziunale Publié le 12 octobre 2018 à 17h01) Le 11 octobre 2018, 9 personnes dont trois de nos collègues ont été placés en garde à vue au commissariat de Bastia.

Le seul tort de nos collègues est d’avoir exercé leur mission dans le cadre de la bonne tenue des commissions d’attribution des logements.

Rappel des faits :

Suite à une plainte déposée par l’ancienne Direction en 2016, et à un demandeur de logement qui suspectait des attributions non conformes, une enquête judiciaire a été diligentée.

Nous apportons notre soutien à nos collègues mis en garde à vue suite à cette plainte. Jamais nous ne douterons de leur probité. Leur seul tort est d’avoir exercé leur mission administrative dans le cadre des commissions d’attribution de logement.

Nous exhortons le demandeur de logement reçu par l’ancienne Direction de 2016 a donner corps à ses allégations afin que cesse l’insupportable suspicion jetée sur notre structure et son personnel.

INTERSYNDICALE STC/CGT DE L’OPH DE LA COLLECTIVITE DE CORSE
12 octobre 2018