Produit CORSU E RIBELLU

X

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – L’assemblée de Corse est réunie pour la première fois de l’année hier (jeudi), pour une session qui va durer deux jours. Au programme de cette matinée, les questions orales à l’Exécutif, qui étaient à suivre comme à l’accoutumée en direct et en intégralité sur notre antenne. Le naufrage du Costa Concordia, s’est invité dans l’hémicycle. Au-delà du drame humain, Fabienne Giovannini, s’est inquiétée des conséquences écologiques d’une telle catastrophe. L’élue a rappelé qu’une motion unanime de l’assemblée de Corse du 29 juillet dernier, était toujours aujourd’hui sans réponse. La représentante de Femu a Corsica souhaitait savoir, ce qui avait été fait, à court terme pour protéger nos côtes, mais également quelles décisions politiques seront prises à moyen et long terme pour prévenir ce genre d’accident. En ligne de mire, entre autre, la mise en place d’une Zone Maritime Particulièrement Vulnérable dans le canal de Corse et l’opposition au renouvellement de l’autorisation des explorations pétrolières en zone PACA. Le président de l’Office de l’Environnement Pierre Ghionga a tout d‘abord présenté les mesures qui avaient été prises immédiatement après le naufrage, au titre de la prévention, et en concertation avec le Préfet Maritime de la Méditerranée. Il a par ailleurs annoncé qu’il allait s’atteler à l’adoption d’un certain nombre de dispositions et d’action.

On écoute Pierre Ghionga.

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :