Breaking News

#Corse – La tentation d’extrême-droite en Europe

La nouvelle Constitution hongroise rédigée par une extrême-droite populiste, s’est imposée à l’Europe sans que celle-ci ne parvienne à réagir. Elle devient donc l’oriflamme des partis tentés par le repli ethnico-religieux au détriment d’une ouverture nécessaire et d’une plus grande justice sociale.

Une constitution profondément réactionnaire

Le terme de réaction a été créé par Karl Marx qui croyait en sens fléché de de l’histoire. Il qualifiait de réaction l’attitude qui consistait à vouloir le ralentir voire l’inverser. Un an et demi après sa victoire électorale, Viktor Oban entraîne son pays sur des chemins nationalistes et autoritaires. Son parti, le Fidesz, qui contrôle 68 % des sièges au parlement, à travers la nouvelle Constitution, place la Hongrie (qui n’est plus définie comme une République) sous le signe de Dieu et de la Sainte Couronne. La « nation hongroise » devient une réalité ethnique qui réunit ensemble les citoyens de Hongrie et tous les membres des minorités hongroises de Roumanie, Slovaquie, Serbie et Ukraine, qui accèdent au droit de vote. La nouvelle Constitution fait de l’embryon un être humain dès sa conception et du mariage le lien uniquement entre un homme et une femme excluant les homosexuels. Les sans-abri peuvent être sanctionnés par des peines de prison ce qui vise outre les plus pauvres la minorité Voilà pour la partie « morale ». Viktor Orban a fait voter au passage un ensemble de 200 lois qui mettent fin à l’indépendance de la presse et des médias, de la justice et de la Banque centrale du pays. Au niveau politique, le parlement a désormais le droit de modifier l’ordre du jour et de promulguer des lois sans débat. Les titulaires de postes importants de l’appareil d’État voient leur mandat prolongé de neuf à douze ans. Un nouveau mode de scrutin favorise largement le parti qui arrive en tête. Bref la Hongrie s’éloigne de l’Europe qui ne sait que faire. Le florint devient la monnaie nationale. La réponse a été une chute libre pour une monnaie qui répond d’une économie en vrac.

Suite et source de l’article du Journal de la Corse

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: